Le canal de la garonne et la voie verte


 

Le Canal de GARONNE

 

 

 

Le canal des Deux Mers est constitué du célèbre canal du Midi (1666-1681) entre Toulouse et Sète et classé au Patrimoine Mondial de l'Unesco, et du canal de Garonne (1838-1856) entre Toulouse et Bordeaux

Le canal de Garonne, anciennement nommé canal latéral à la Garonne, est un canal de petit gabarit datant du XIXe siècle qui relie Toulouse à Langon près de Bordeaux. Il est le prolongement du Canal du Midi qui relie la Méditerranée à Toulouse. Cet ensemble forme le Canal des Deux Mers qui relie la mer Méditerranée à l'océan Atlantique.

L'ouvrage réalisé sous la surveillance de Jean-Baptiste de Baudre au XIXe siècle comporte de nombreux ouvrages dont des écluses indispensables au passage de bief en bief et des ponts-canaux dont deux parmi les plus grands de France.

Le long du canal des Deux Mers les paysages et les cités diverses se succèdent ainsi que les ouvrages d'art. Les principaux ouvrages d'art sont :

- les écluses : le canal comptait à l’origine cinquante-six écluses, auxquelles s’ajoutent les quatre écluses assurant la liaison avec la Garonne à Castets-en-Dorthe.

- la pente d'eau de Montech : cette réalisation originale, mise en service en 1974, double cinq écluses. Elle est l'oeuvre de l'ingénieur Aubert, auteur également de la pente d'eau similaire de Fontsérannes, à Béziers, mise en service 10 ans plus tard.

- les ponts-canaux : sept ponts-canaux permettent au canal de franchir la Garonne et ses affluents. Le plus important, long de plus de 500 mètres et comptant vingt-trois arches, est le Pont-canal d'Agen.

Sur les anciens chemins de halage, la voie verte du Canal des Deux Mers a été aménagée.

La VOIE VERTE

Cette véloroute totalement sécurisée permet de relier Toulouse à Bordeaux.

Après la traversée de l’agglomération d’Agen, et le passage sur le beau pont-canal sur la Garonne, la voie continue dans la riche vallée de la Garonne et ses vergers. C’est un itinéraire très agréable, surtout entre Buzet et Meilhan-sur-Garonne où l’on circule sous de grands platanes. Il permet de découvrir Agen, Buzet-sur-Baïse, Le Mas d’Agenais et d’autres jolies petites villes.

Liaison possible -mais non aménagée et dangereuse- avec la Véloroute de la vallée du Lot à Aiguillon (7km).